Les écrits courts

Autrement appelés jogging d’écriture, rituel d’écriture, écrire tous les jours… j’adore faire écrire régulièrement les élèves sur des consignes courtes.

On peut aborder ce domaine de plusieurs façons mais l’objectif reste le même: le plaisir d’écrire sans les contraintes des textes longs. Ces écrits encouragent les élèves qui n’osent pas se lancer, manquent d’idées, ou trouvent l’exercice difficile.

Les avis sont partagés sur la trace à garder: corrigée ou non? on garde le brouillon ou pas? on les laisse illustrer au risque qu’ils y passent plus de temps que sur la partie écriture?

Voici comment je procède.

Modalités pratiques

  • Je prévois un cahier d’écrivain de petite taille (en général des 17x22cm 48 pages coupés en deux) parce que le petit format encourage les élèves. Et aussi un peu parce que je n’aime pas gâcher le papier c’est vrai !
  • On ne travaille pas forcément tous les jours. Certaines années j’ai procédé sur une période seulement où on écrivait tous les jours, plutôt en période 1 ou 2 pour « débloquer » des réflexes d’écriture. D’autres fois j’ai opté pour l’écriture une fois par semaine toute l’année. A vous de voir…
  • Les élèves recopient ou collent la consigne du jour que nous expliquons d’abord collectivement.
  • Je ne force pas les élèves à faire un brouillon, je les laisse assez libres puisque l’objectif est bien le plaisir d’écrire. Certains veulent faire un premier jet que je corrige, d’autres préfèrent se lancer directement, d’autres enfin demandent de l’aide ou l’orthographe de quelques mots.
  • Le temps est limité autant pour ceux qui mettent du temps à se lancer que pour ceux qui écriraient un roman ! 20 minutes me semble un bon compromis. Avec le temps d’explication et de lecture à la fin, cela représente une séance de 30 minutes.
  • Les élèves peuvent écrire en couleur, puis illustrer. Je souhaite qu’il s’approprient ce cahier d’écrivain, qu’ils aient envie de le relire, de le garder, de le montrer éventuellement. Certaines années j’ai même proposé une boîte « illustration » avec des ciseaux crantés, des gommettes, du papier coloré, des stylos pailletés…
  • Je lis certaines productions si les élèves sont d’accord. Ils écrivent parfois sur des sujets très personnels et ça peut être instructif.
  • Quelques élèves volontaires peuvent lire leur production. On ne critique pas (on peut demander ace que l’on n’a pas compris), on écoute seulement. Ecouter les autres productions suffit à donner aux élèves une autre idée de ce qu’ils auraient pu écrire.

Les consignes d’écriture

  • Des consignes simples et courtes à tirer au sort dans une boîte d’écrivain, dès le CE1 ou même le CP.

Version modifiable (tableur)

  • Des consignes un peu plus complexes, avec des productions parfois en plusieurs étapes. Plutôt à partir du CE2.

Version modifiable

Laisser un commentaire