La culture générale

Une expression bien vague, qui peut englober beaucoup de choses. Mais selon moi c’est justement ce qui fait son intérêt, apprendre sur un peu tous les sujets.

Elle permet de donner à l’enfant ce que l’on appelle des domaines de référence et cela va beaucoup lui faciliter la compréhension à l’école.

Par exemple, lors de la lecture d’un texte sur la vie à la ferme, l’enfant qui a déjà visité une ferme comprendra bien mieux que celui qui n’en a jamais entendu parlé. C’est la même chose dans tous les domaines, même mathématiques.

Apporter une culture générale à son enfant ne signifie donc pas forcément passer sa vie au musée, surtout si l’on n’aime pas ça, mais juste lui faire découvrir le plus de domaines possibles.

Voici quelques idées à décliner selon son lieu de vie, ses centres d’intérêt, son emploi du temps….

La vie quotidienne

Toutes les activités quotidiennes apportent forcément une nouveauté à un enfant qui découvre et apprend en permanence, qu’il participe activement (selon son âge) ou qu’il ne fasse que regarder et écouter:

  • les courses: le nom des produits, leurs catégories, leur provenance, le nom des commerçants, la notion de monnaie, la liste de course…
  • la cuisine: lire une recette, peser, mesurer, manipuler des objets, apprendre leur nom…
  • les petites activités quotidiennes: mettre la table apprend à compter, le nom des pièces et des objets de la maison, la notion d’hygiène…
  • les animaux: le soin aux animaux de la maison et du jardin, leurs habitudes, leurs besoins…
  • le jardin et le potager: le nom des plantes, leurs besoins, leur entretien
  • le bricolage: manipuler, transformer, fabriquer, le nom et l’utilité des outils
  • et je vous laisse continuer la liste….

Et n’oubliez pas de raconter, expliquer, répondre aux questions des enfants sur tout ce qui se passe dans la vie de tous les jours, y compris son métier.

Les loisirs

Bien sûr, les enfants qui ont une activité dans un club vont développer des compétences particulières mais ce n’est pas toujours possible. De nombreuses activités peuvent se faire en famille, entre copains, et même seul. Et c’est agréable non de partager avec son enfant ce qui nous passionne et nous occupe ?

  • les loisirs créatifs: toutes les activités de création apportent aux enfants des compétences motrices et développent l’imaginaire, et également la satisfaction de soi. Découpage, peinture, coloriage, collage…
  • les loisirs sportifs: essentiellement pour le bien-être physique et mental, mais aussi pour l’apprentissage de règles, du respect, de la coopération et encore pour le développement des capacités motrices
  • la lecture: tout le monde en est conscient, la lecture fait progresser les enfants dans ou les domaines, même lorsque ce ne sont pas eux qui lisent. Ecouter des histoires développer l’imaginaire, fait entrer dans la culture de l’écrit, apporte des références culturelles. Puis plus tard, lire soi-même, quelque soit le support développe des compétences lexicales, grammaticales et orthographiques en plus des notions apportées par le sujet du livre . Tout est bon, court ou long, avec vous sans image, conte, documentaire, histoire, vraie, magazine…

Les lieux culturels

Vous aimez les musées, les expositions, les bâtiments anciens… ? Alors n’hésitez pas à y emmener vos enfants. Vous les trouvez trop jeunes ? Je pense personnellement que ces lieux sont accessibles à tout âge.

Plus les enfants sont habitués tôt à ces lieux, plus ils s’y sentent à l’aise et aiment cela. Ils développent des savoirs sans même s’en rendre compte. Personnellement j’ai emmené les miens dès leurs 2 ans partout où j’avais envie d’aller, et, s’ils sont maintenant plus sélectifs sur ce qu’ils aiment voir, ils restent emballés à l’idée de passer 2 heures au Louvre ou « aller voir à l’intérieur à quoi ressemble cette petite église ou cet ancien bâtiment ».

Evidemment il va falloir s’adapter tout de même à leur âge:

  • Choisir le bon moment (la queue à l’entrée du musée avec un petit ou les zigzags au milieu de la foule en poussette, l’horreur !)
  • Adapter la bonne durée: 1/2 heure au début, plus de 2 heures c’est long, même à 10 ans.
  • Leur apprendre les règles de comportement dans ce genre de lieu dès la première fois. Eh oui on ne peut pas courir, ni toucher, et ce serait mieux de ne pas hurler non plus…
  • Je vous conseille de vous renseigner avant pour prioriser ce qui peut vous intéresser vous et votre enfant. On ne peut jamais tout voir en une fois dans un musée.
  • De plus en plus de lieux proposent des supports adaptés aux enfants: audio guides, jeux de piste, parcours et même ateliers, profitez-en !
  • Evitez les visites guidées, trop longues et non adaptées aux enfants en général. En plus, la plupart des guides, et aussi des autres visiteurs, ont du mal à supporter le dérangement provoqué par les plus jeunes.
  • Les enfants doivent être à l’aise: utiliser les vestiaires s’il y en a, passage aux toilettes obligatoire avant le début de la visite.
  • Parlez avec eux, aidez-les à observer, laissez-les commenter à leur manière, ils n’ont pas forcément les même goûts que vous. Mais dites-leur vous aussi ce que vous en pensez.
  • Et en bonus, si vous avez envie, vous pouvez apporter votre touche pédagogique avec un résumé de la vie d’un peintre, une anecdote historique, une analyse picturale.

Bonne visite !

Le « tourisme »

Que vous soyez plutôt monuments historiques, marchés, nature, vie locale ou gastronomie, tous les lieux, petits ou grands, urbains ou ruraux, célèbres ou plus anodins, ont des petits trésors à révéler. N’hésitez pas à partir à leur découverte !

Et pourquoi ne pas commencer par autour de chez soi ? J’ai lu que la plupart des gens, s’il leur parait évident de visiter quand ils sont en vacances, ne pensent pas à le faire chez eux. Pensez en particulier aux journées du patrimoine, aux portes ouvertes, aux journées et soirées spéciales, aux animations estivales.

N’oubliez pas non plus que s’il peut vous paraitre évident que la cathédrale de Chartres est magnifique, que la Tour Eiffel est célèbre et que le pont du Gard est un monument historique, les enfants eux ne les connaissent au mieux que sur des photos. Si vous avez l’occasion de leur montrer un « lieu célèbre », même si vous l’avez vous-même déjà vu 10 fois, ne passer pas à côté ! Si vous saviez comme ils sont fiers de dire en classe, au milieu d’une leçon d’histoire ou de géographie, « je connais, j’y suis allé » !

Et puis le tourisme culturel, ce n’est pas seulement les visites, ça peut être aussi voir comment on fabrique du fromage ou des objets en bois, goûter les spécialités locales, rencontrer des gens différents, entendre une autre langue…

Et pour garder un joli souvenir, et aussi occuper les enfants pendant les vacances, pourquoi ne pas créer un petit livre des vacances avec des photos, des dessins, des plans, coller les tickets, les plaquettes ramassées à droite et à gauche, raconter… et montrer tout cela aux copains et à la maîtresse ou au maître en revenant à l’école. Plein d’idées sur ce blog https://www.voyagesetenfants.com/faire-un-carnet-de-voyage-pour-les-enfants/

En résumé, faites grandir vos enfants en vous faisant plaisir !