Mesures de contenance

Voici une idée d’atelier de découverte des contenances initiée par une collègue de CE2 que je remercie vivement.

  • Il vous faudra au préalable récupérer de nombreux contenant de capacités diverses. Pour moi, c’était presque devenu un jeu, je vérifiais les capacités sur tous les flacons divers et variés que j’achetais pour trouver des nombres originaux. Vous vous rendrez vite compte que les fabricants sont très forts pour profiter de notre perception parfois erronée. Ainsi j’ai récolté des flacons de 280mL (pas 300 !), de 1,425 litres, de 250 mL qui paraissait plus gros que des flacons de 300 mL… On peut partir de quelques mL (dose de sérum physiologique, échantillon de parfum par exemple) jusqu’à 2 voire 5 L avec les bidons de lessive, d’eau. On peut bien sûr également mettre les élèves à contribution.
  • Ensuite, coller une gommette sur tous les nombres affichant la contenance sur les flacons. Le but est que les élèves se fassent une idée de la contenance et qu’ils puissent vérifier après en ôtant la gommette. Comme pour les autres mesures, il est en effet nécessaire de leur donner des mesures de référence.
  • Par petits groupes (moi j’ai divisé par exemple ma classe en 3), les élèves ont pour mission de classer tous ces flacons de la plus petite contenance à la plus grande. Je prends ensuite des photos avant de tout mélanger pour le groupe suivant.
  • Mise en commun: grâce aux photos, on compare les classements des groupes. Quand il y a accord, on vérifie en enlevant les gommettes. Quand il y a désaccord, on peut vérifier soit avec les gommettes, soit (si on n’a pas peur des risques!) en remplissant le flacon que l’on estime le plus petit avec de l’eau pour vérifier si on peut le verser entièrement dans l’autre.
  • A chaque enlèvement de gommette, on explique la notation (mL, cL, L). Il faut parfois faire des conversions. On constate alors que cela est identique à la conversion des mesures de longueurs. On peut ainsi construire le tableau au fur et à mesure. Pour certains flacons, il faut même faire des calculs (1L + 25% gratuit)
  • Et en bonus, on peut même parlé de la consommation avec des flacons qui paraissent grands avec des bouchons imposants, des décors, mais qui sont en fait plus petits que ce que l’on pense, d’autres qui ressemblent beaucoup à leurs homologues mais qui sont légèrement plus petits (au hasard, le jus de fruits par exemple).
  • Et enfin, on garde une trace pour pouvoir s’y référé pour le travail ultérieur sur les contenances et garder en tête quelques contenances clés: 1L de lait, une canette de 33cL par exemple.