La symétrie

Séance découverte collective

Pour commencer la symétrie, je les fais généralement démarrer par un dessin.

  • Je distribue des feuilles blanches format A5.
  • Ils doivent les plier en deux.
  • Puis ils font un dessin assez simple d’un côté de la feuille à repasser au feutre noir.
  • Ensuite, ils retournent la feuille pliée de façon à décalquer par transparence le dessin précédent. C’est plus facile devant une vitre.
  • Enfin on déplie, on repasse sur le trait de pliure.

On affiche tous les dessins au tableau et on discute:

  • Les deux côtés sont-ils pareils ?
  • Qu’est-ce que les différencie ?
  • Les détails ne sont pas du même côté.
  • Le trait rouge est comme un miroir.
  • Si aucun dessin touchant l’axe n’est proposé, en faire un avec eux (par exemple un papillon)

Je montre “l’effet miroir” en choisissant 2 enfants qui se regardent. L’un lève le bras et l’autre joue le reflet. Puis les deux se tournent face à la classe et on constate que l’un a le bras gauche levé tandis que l’autre a le bras droit.

Conclusion: les figures au tableau sont symétriques. Le trait rouge est appelé axe de symétrie.

Reconnaître la symétrie

  • En collectif: diaporama avec des figures symétriques ou non. L’idée est d’expliciter à chaque fois la raison de la non symétrie: taille différente, pas d’effet miroir, plus ou moins loin de l’axe…
Version Pdf
Version modifiable
  • Fichier à faire en autonomie en ateliers: je n’ai pas trouvé utile d’en fabriquer un, celui d’ecole de crevette me semble très bien !

Tracer, dessiner, fabriquer un symétrique

  • Avant de passer au tracé sur papier, encore un peu de manipulation en atelier de 4 à 6 élèves. Avec du matériel divers de la classe, j’ai photographié des figures diverses sur une feuille A4 avec un gros trait noir au milieu. Les élèves doivent reproduire le symétrique avec le matériel.
  • Avec du matériel de leur choix de la classe ou de chez eux, les élèves inventent une figure symétrique et on prend des photos. Il arrive que les élèves refassent ce travail devenu jeu chez eux et que les parents envoient des photos.
  • Plus artistique, je découpe des images variées dans des magazines que je leur donne telles quelles ou bien que je coupe en deux. Ils doivent dessiner le symétrique. J’ai eu de magnifiques oeuvres que j’ai malheureusement oublié de photographier… L’année prochaine !
  • Et enfin on passe aux symétriques de plus en plus compliqués à compléter. Il faut alors expliquer comment compter les carreaux en partant de l’axe.

Le site Les Coccinelles propose des fiches de difficulté croissante.

  • Les élèves performants et qui aiment ce travail de tracé peuvent inventer un symétrique à tracer pour leurs camarades sur une feuille à petits carreaux.

Laisser un commentaire