Ceintures de problèmes

Les ceintures de problèmes ne sont pas forcément les plus aisées à mettre en place car elles prennent du temps mais elles sont bien pratiques pour différencier l’avancement des élèves. En effet, les problèmes mathématiques sont à mon sens vraiment un domaine dans lequel il y a une grande disparité de performance. Certains élèves n’ont quasiment pas besoin de support, ni d’aide alors que d’autres « galèretn » toute l’année à essayer de comprendre ce qu’on leur demande.

C’est pourquoi, différencier l’apprentissage et l’avancement dans ce domaine me semble primordial.

Pour le fonctionnement général des ceintures, voir l’article http://classestorming.fr/ceintures-d-apprentissage/

Le principe

A chaque couleur, le test consiste en 4 problèmes à résoudre. Chaque problème est jugé sur 3 critères:

  • la compréhension à travers le schéma ou le choix de l’opération: ainsi je compte un point si le schéma et/ou l’opération ont été trouvés même si le résultat du calcul est faux.
  • la résolution du calcul: soit par une opération soit par un schéma, voir même une manipulation expliquée. Evidemment la résolution du calcul ne peut être juste si la première étape est incorrecte
  • la phrase de réponse: personnellement je ne juge pas l’orthographe mais la tournure de la phrase et surtout le fait qu’elle réponde à la bonne question.

Tout cela fait un total de 12 points. Pour ma part, je n’accorde la ceinture qu’à partir de 11 points. Cela correspond à une erreur de calcul ou une phrase incorrecte.

Pour chaque ceinture, il y a deux versions, afin de pouvoir différencier entre les voisins ou de pouvoir repasser une seconde fois la ceinture.

Dans la pratique, j’ai déjà fonctionné de deux façons:

  • soit les ceintures sont plastifiées (sur feuille de couleur c’est bien plus lisible) et les élèves écrivent sur leur cahier la couleur de la ceinture et la série. Puis ils résolvent les problèmes. Je ne les fais pas recopier l’énoncé, je trouve que ce n’est pas l’objectif de l’exercice, je préfère qu’ils se concentrent sur la compréhension.
  • soit les ceintures sont photocopiées en petit (A5 ou même A6), ils collent le feuille sur le cahier puis résolvent.

Le travail des problèmes et les élèves en difficulté

Dans ma classe, j’essaye de travailler les problèmes de différents façons:

  • d’abord l’indispensable travail collectif sur la méthodologie, avec une trace pour qu’ils puissent s’y référer.
  • ensuite un travail approfondi tou au long de l’année sur certains problèmes afin qu’ils aient une banque de problèmes de référence et différentes méthodes de résolution.
  • enfin un travail individuel différencié avec de fichiers de problèmes en plus ou mois complète autonomie. Je fais régulièrement le point sur ces fichiers pour vérifier les problèmes qui posent des difficultés, rappeler la méthodologie, pousser les élèves à s’améliorer dans la procédure, la rédaction. Par exemple, l’élève qui a systématiquement recours au schéma va petit à petit s’en passer, l’élève qui pose des additions à trous doit penser aux soustractions..

Pour aider les élèves en difficulté, il n’y a pas de secret, il faut partir de la manipulation et aller vers l’abstraction. Selon les difficultés, je procède par ateliers en petits gourdes, en tutorat ou carrément en travail individuel pour les enfants qui nécessitent un fort soutien.

J’essaye d’être progressive pour bien stabiliser la compréhension avant de passer à l’abstraction.

  • manipulation avec des objets proches de l’énoncé (par exemple fleurs en plastique si on parle de jardin) voire même passer par le mime, la mise en scène.
  • manipulation avec des objets plus abstraits (cubes, jetons, matériel de numération)
  • dessin représentatifs (fleurs, personnages..)
  • schémas abstraits (ronds, bâtons…)
  • schémas faisant appel aux connaissances en numération (dizaines, centaines)
  • écrire l’opération à partir du schéma.
  • écrire l’opération sans schéma.
  • méthodes de résolution de l’opération: dessiner, barre, file numérique… puis calcul posé.
  • utiliser les mots de la question pour écrire la réponse.

Les fichiers

Pour chaque niveau, voici:

  • les fichiers avec les tests de ceinture: 2 modèles différents par niveau pour pouvoir différencier les voisins ou repasser la ceinture.
  • la progression est au début de chaque fichier.
  • la correction est dans un fichier à part avec tous les résultats sur une page pour aller plus vite.
Les problèmes pour les CE2
La correction des problèmes CE2
Les problèmes pour les CM1
La correction des problèmes CM1

Les ceintures de problèmes pour les CM2 arrivent prochainement !