Classification des animaux

Voici une séquence de tri des animaux destinée à aboutir à une classification simplifiée. Les élèves pourront réviser leurs acquis et apprendre à utiliser une clé de détermination.

Je vous propose 3 séances:

  1. Notion de Vivant et non-vivant
  2. Tri d’animaux, choix d’une clé de détermination
  3. Classification simplifiée des animaux

Cette séquence peut être précédée de deux séances plus générales sur la vie sur Terre.

Vivant et non-vivant

  • Tri libre d’un ensemble d’images, sans consigne particulière. La plupart des élèves forment 2 ou 3 groupes: vivant (distinction végétaux et animaux) et non-vivant. mais parfois ils vont chercher des classements inattendus: les jouets, les choses de la maison, selon les couleurs, les sons… A vous de les réorienter en fonction du sujet du jour: « Nous sommes en sciences donc nous étudions en particulier la nature. »

Les élèves travaillent par deux ou 3 avec leur corpus d’images. Ils doivent absolument être capables de justifier leur classement et toutes les images doivent rentrer dans une famille sinon cela signifie que le classement n’est pas valable.

  • Mise en commun avec débat éventuel sur certaines images. Comment savoir si c’est vivant ? Les êtres vivants ont plusieurs caractéristiques, les retrouver ensemble:
    • ils naissent
    • ils grandissent
    • ils mangent
    • ils boivent
    • ils respirent
    • ils se reproduisent
    • ils meurent
  • Compléter le tableau de la trace écrite et les caractéristiques des êtres vivants
  • A la fin de la leçon, on peut coller des images issues du tri, à se partager entre plusieurs élèves.

Tri d’animaux

Recherche

  • Rappeler la séance précédente sur le vivant et le non-vivant. Nous allons maintenant nous occuper des animaux.
  • Revoir les règles pour trier:
    • chaque famille doit avoir un nom pour la justifier
    • tous les animaux doivent trouver leur famille sinon c’est que le classement n’est pas correct
    • de même aucun ne doit pouvoir aller dans deux familles
  • Donner les images à trier par groupe de 3/4.
  • L’enseignant passe dans les groupes pour faire expliciter, encourager à poursuivre les pistes engagées, faire verbaliser les idées…
  • Ce qui pose difficulté, c’set que les élèves mélangent les clés de détermination. Par exemples ils mettent de côté ceux qui pondent des eux (donc partent sur la reproduction) puis séparent les autres en animaux sauvages et domestiques. Il faut leur montrer que cela ne va pas puisqu’une poule pond des oeufs et peut être domestique.
  • Faire une pause pour bien expliciter le choix de la clé de détermination. Quand on commence sur une façon de classer, on fait de même pour toutes les images: reproduction, milieu de vie, déplacement, caractéristiques physiques…
  • On aura forcément un groupe qui va finir par regrouper les insectes, les poissons, les oiseaux…

Mise en commun

Chaque groupe peut proposer son classement en nommant et décrivant ses groupes. C’est à ce moment que l’on explique quelle clé de détermination ils ont choisi. Ensuite l’exploitation du classement n’est pas la même si la notion est connue ou inconnue des élèves. Par exemple si tous les élèves n’ont pas la notion d’ovipare et vivipare, il faudra la revoir.

Plusieurs classements sont ainsi possible:

  • la reproduction: les vivipares et les ovipares
  • le mode de déplacement principal: voler, marcher, nager, ramper
  • le milieu de vie: mer, forêt, ferme, savane..
  • les caractéristiques physiques: c’est ce classement qui est retenu par les scientifiques avec des familles déjà bien connues des élèves (poissons, oiseaux) et d’autres moins (ils font souvent des erreurs sur les insectes)

On reclasse donc tous collectivement les animaux en simplifiant un peu. Certaines familles méritent des explications comme les insectes qui ont 3 paires de pattes, les araignées n’en font donc pas partie.

Voici un tableau très bien fait de Monquotidien. Personnellement, je ne leur fais faire qu’un groupe dans les corps mous.

Voici la classification « experte » pour pouvoir répondre aux questions ou juste pour s’informer.

Trace écrite

La séance précédente étant toujours assez longue, nous faisons la trace écrite plus tard. ca nous permet également de revenir sur la notion et de vérifier ce qui a été retenu.

On rappelle donc le classement simplifié.

Je leur distribue la fiche suivante. Pour ma part, elle est sur papier épais car elle ira dans notre carnet d’explorateur.

Les élèves découpent les étiquettes avec le nom des familles. Je préfère leur donner des étiquettes pour être certaine de l’orthographe et parce que les cases seraient trop justes pour les élèves qui écrivent gros. Ils posent les étiquettes puis nous vérifions ensemble avant collage.

Enfin, je leur donne une planche d’animaux pour deux et ils se partagent les images pour les coller dans la bonne colonne. Enfin, bien sûr, coloriage pour ceux qui aiment et qui ont le temps.

Attention aux erreurs courantes:

  • le dauphin est un mammifère
  • ne pas confondre la salamandre (tachetée) qui est un batracien avec le lézard qui est un reptile
  • l’étoile de mer va dans les corps mous avec l’escargot et la limace
  • le papillon est bien un insecte même si on ne voit pas ses pattes

Laisser un commentaire