Les émotions

Vous avez certainement déjà eu des élèves coléreux, nerveux, d’autres souvent tristes ou taciturnes, d’autres encore qui changent rarement de visage comme s’ils ressentaient peu d’émotions. Et ils nous laissent souvent démunis pour les aider.

En travaillant régulièrement sur les émotions avec les élèves, je me suis rendu compte que certains ne savent pas du tout dire ce qu’ils ressentent. Un exemple tout simple. Lors d’un petit rituel d’écriture, un élève de CE1 avait écrit « je suis triste lorsque je joue. » « Ah bon? Tu es triste lorsque tu joues ? » Il a alors répondu « Ah non je suis content lorsque je joue. C’est ça ? » Il n’en savait rien.

Depuis, je suis convaincue que travailler sur les émotions de différentes façons à tous les niveaux de classe est important et peut être très utile à certains élèves, en particulier ceux qui ont des difficultés soit pour se maîtriser soit pour s’exprimer.

Travail sur les images

Voici une proposition de travail en 2 séances:

  • discussion collective à partir de situations
  • vocabulaire des émotions
  • écriture
  • tri d’images
  • tri de mots

La fiche de préparation

Les images pour entamer la discussion

Des idées de mots à écrire au tableau

Des petites images à trier en groupe

Les mêmes images en grand pour le tableau

Affichages et cartes

Des images style « rétro » qui expliquent chaque sentiment (désolée, je ne sais plus où je les ai trouvées)

Et les fameuses images vice-versa

Fabriquer une roue des émotions

Voici une roue des émotions pour une utilisation quotidienne des élèves. Elle permet de faire un peu de technologie en début d’année en manipulant ciseaux, colle et attache parisienne. Et surtout , on en profite pour travailler sur les traits du visage en fonction les émotions.

Matériel

  • papier ou carton blanc
  • papier de 6 couleurs différentes
  • perforatrice gros rond, la mienne fait 28 mm de diamètre mais on en trouve surtout à 25 mm de diamètre
  • carton de couleur pour les flèches
  • attaches parisiennes
  • compas pour percer le trou au milieu
  • crayon de papier, feutre noir fin, stylo noir, colle, ardoise

Avant la séance

  • Photocopier les roues sur du papier, pas nécessairement épais puisque l’ensemble sera plastifié. J’ai fait un modèle avec des ronds de 25 mm et un autre avec des ronds de 28 mm.
  • Découper à la perforatrice des ronds d’au moins 25 mm de diamètre dans du papier de 6 couleurs différentes. Prévoir un peu plus de ronds que d’élèves en cas de loupé.
  • Photocopier les flèches sur du carton de couleur. Personnellement je préfère les découper car c’est délicat. Ensuite on les plastifie.

Avec les élèves

  • Présenter le modèle et la séance
  • Distribuer les roues et ne pas oublier de noter son prénom derrière
  • Distribuer les ronds de la première couleur (par exemple rose pour content)
  • A deux, les élèves s’observent mutuellement prendre un air très content pour pouvoir dessiner sur leur ardoise les yeux, la bouche et les sourcils
  • Mise en commun rapide au tableau et choix d’un modèle commun
  • Chacun dessine les traits au crayon sur son rond et repasse en noir
  • On colle les ronds et on note le nom de l’émotion
  • Et on fait de même avec les autres ronds

En dehors de la séance, l’enseignant plastifie les roues.

  • Les élèves percent un trou au compas au milieu de la roue et presque au bout de la flèche
  • On leur apprend à utiliser l’attache parisienne.
  • On fixe la roue et on la fait un peu tourner pour donner du jeu et s’amuser.

Et voilà !

Prolongements

  • Un rituel journalier avec la roue des émotions ou la météo des émotions avec les mains.
  • Production écrite autour d’une émotion en particulière: je suis content quand… Je garde les productions des élèves que je collecte dans un classeur à disposition dans la bibliothèque de classe.
  • Des poésies sur le thème.
  • Apprendre à gérer ses émotions par exemple avec des courtes mises en situation ou carrément des séances de théâtre. Voir une proposition en cliquant sur l’image.
  • Visionner le fameux film d’animation Vice-Versa qui non seulement personnalise les principales les émotions, mais parle également de l’amitié, de la famille, de la dépression des enfants… Une réussite je trouve.

Laisser un commentaire