Thème Policier

Pour ou contre le thème de classe ? Personnellement, je le fais certaines années mais pas systématiquement. Il faut trouver l’inspiration, l’intérêt pédagogique, le temps (pas mal de préparation avant la rentrée), l’envie …

Cette année, comme je vais repartir dans un grand projet d’écriture de roman policier, projet testé avec succès il y a quelques années, j’ai eu envie de modifier ma classe sur ce thème.

Comme c’est un thème assez classique (mais qui fait néanmoins son petit effet!), internet fourmille de propositions dont je me suis inspirées pour vous proposer les miennes. Merci donc à:

Pour différents documents, j’ai utilisé la police de caractère façon ancienne machine à écrire Punk Tipewriter que vous pouvez télécharger ici.

Couloir

  • Une déco de couloir et de porte sympa comme chez Cécilou
  • Une affiche de porte pour le nom de la classe

Si vous ne le savez pas encore, pour ajouter un texte sur un PDF, cliquez sur le crayon qui ouvre le menu où on trouve l’insertion de texte.

  • Pour le porte-manteau, je me suis servie d’une idée du blog des rusés.

Le travail effectué en s’inspirant de la célèbre silhouette de Magritte consiste à:

  • découper une silhouette dans du papier noir
  • coller des morceaux de papier journal en arrière plan
  • découper les lettres de son prénom dans des titres de journaux façon « lettre anonyme »

Affichage de classe

  • L’emploi du temps: j’ai adoré les étiquettes avec le fond façon tartan (ou charentaises ça dépend du point de vue !) de Cécilou mais j’ai enlevé les dessins.

Version modifiable:

  • Affichage des 3 couleurs de comportement (voir article ici)
  • La fiche de suivi du comportement qui va avec (version 2022 zone A)

Version modifiable:

  • Les responsabilités: j’ai volontairement limité leur nombre cette année. Ma classe sera partagée en 4 groupes de 6/7 élèves. Chaque semaine, le groupe « de service » devra s’arranger pour se répartir les rôles.

Lancement du thème

Le premier jour, nous commencerons par jouer à retrouver le nom de détectives ou policiers célèbres à partir du diaporama ci-dessous. J’ai essayé de trouver des détectives femme, pas si évident … Les élèves ne les connaîtront pas tous, ce sera l’occasion d’en parler.

Version mode présentation modifiable. Pour que les réponses apparaissent, il faut cliquer sur l’image.

Ensuite je leur proposerai de choisir leurs 2 personnages préférés. Je souhaite en effet garder en tout 4 personnages de leur choix pour le nom des 4 groupes de la classe. Ces groupes vont servir pour les responsabilités, les ateliers, l’écriture des romans…

Pour la constitution des groupes, je veux leur demander le premier jour de noter sur un papier le nom d’un camarade avec qui ils aimeraient vraiment être et un autre avec qui ils n’aimeraient pas se retrouver. Ensuite, j’essaierai de constituer les groupes équilibrés afin d’initier un maximum d’entraide et de de coopération.

Et pour ceux que ça tente, j’ai trouvé deux idées originales d’activité de rentrée. je vais tester la mission agent secret la première semaine et un escape game plus tard dans l’année.

Mission agent secret par un enseignant de Vaulx en Vélin: mener l’en quête pour apprendre à connaître ses camarades.

Escape game de le rentrée chez Stylo PLume : A la recherche de la loupe d’or.

Le roman policier

Je trouve que l’écriture d’un long texte avec un rendu à la fin est très valorisant et motivant pour les élèves. J’ai testé différentes façons de procéder (individuel, en groupe classe) et c’est le travail en petits groupes qui m’a, semble-t-il, donné le meilleur résultat. Il permet d’encourager ceux qui n’ont pas d’imagination ou qui n’osent pas écrire, d’augmenter le nombre d’échanges et d’idées tout en autorisant tout le monde à participer, ce qui n’est pas toujours le cas en groupe classe.

C’est pourquoi je vais réitérer cette année la production de 4 romans qui feront l’objet d’un beau rendu relié et en couleurs à la fin de l’année.

C’est un gros travail accessible plutôt aux cycles 3.

Voici en gros le déroulé:

Période 1: le roman policier

  • Etude collective d’un roman policier pour bien commencer l’année. J’ai choisi John Chatterton Détective d’Yvan Pommaux. J’aime beaucoup les personnages, le style façon BD, la référence aux contes.
  • A partir de ce travail, nous dégagerons les éléments du roman policier: une enquête, un crime, un mode opératoire, un mobile, une victime et un coupable.
  • Nous prolongerons avec la recherche des romans policiers dans notre bibliothèque de classe pour créer un bac spécial.
  • Rallye lecture policier. J’ai choisi le rallye lecture tout prêt de chez Syros. Nous avons la plupart des livres en BCD et en plus les questionnaires sont disponibles en deux niveaux. J’ai imprimé et plastifié tous les questionnaires qui seront corrigés au fur et à mesure pour resservir ensuite.
Rallyes à télécharger sur le site (cliquez sur l’image)

Exemple de fiche du Rallye lecture
  • A partir des différentes lectures, nous confirmerons les caractéristiques du roman policier et travaillerons sur le vocabulaire. Une affiche sera disponible en classe pour que chacun puisse y noter les mots typiques du style qu’il rencontre dans ses lectures. Au milieu du rallye et la fin, nous ferons le point en triant les mots pour en garder une trace écrite finale.

Voici un exemple de fiche de vocabulaire

  • Début de l’écriture:
    • Les groupes choisissent un héros enquêteur, le crime commis dans leur roman, le lieu. On essaye de varier les sujets et d’avoir quatre types de crimes différents (par exemple un assassinat, un enlèvement, un vol, une escroquerie). Attendez-vous à des surprises: meutre au temps de Charlemagne, assassin qui ressemble étrangement à la maîtresse…
    • Individuellement, les élèves rédigent le premier paragraphe de l’histoire en s’aidant du vocabulaire et des livres lus. On peut également partir d’images.
  • Puis les groupes mettent leurs textes en commun pour obtenir un début d’histoire plus fourni et détaillé.
    • Séances en EMC sur les sentiments qui permettront d’élargir le vocabulaire pour parler de soi mais aussi décrire les sensations des personnages dans les romans.

Période 2: la description

  • Travail général sur le portrait en parallèle de l’étude des accords dans le groupe nominal.
  • Rédaction du portrait de leur détective héros. Le travail pourra être repris ensuite dans la description d’un autre personnage: la victime, le coupable, un portrait robot.
  • Travail en géographie sur les paysages et/ou sur la ville.
  • Prolongement en rédigeant la description d’un lieu du roman, celui du crime par exemple. On pourra rechercher sur internet des éléments sur des villes ou pays existants.
  • Poursuite de l’écriture de l’histoire en insérant les deux descriptions. Les parties rédigées devront comporter la découverte du crime, le nom de la victime, le début de l’enquête.
  • Si possible, visionnage d’un film ou dessin animé policier.

Période 3: le dialogue

  • Poursuite de la rédaction avec les indices et la découverte d’un ou plusieurs suspects.
  • Etude du dialogue: la ponctuation, les verbes.
  • Les synonymes et en particulier ceux du verbe dire.
  • Les adverbes: ceux de temps pour améliorer la chronologie de l’histoire, ceux de manière pour nuancer les dialogues et rajouter du suspense.
  • Rédaction d’un ou plusieurs dialogues de l’histoire en particulier l’interrogatoire d’un suspect.

Période 4: le rebondissement

  • Rédaction d’un rebondissement: le premier suspect n’est pas le bon, il faut poursuivre l’enquête. Les élèves peuvent sur le coup se sentir découragés par cette proposition mais l’évènement apportera du suspense à leur histoire.
  • Réinvestissement des séances précédentes pour décrire le nouveau suspect, les sentiments des personnages, la chronologie des évènements passés quand l’enquêteur cherche à comprendre ce qu’il s’est passé.
  • Informatique: recherche sur internet d’images pouvant illustrer les romans. Selon l’âge des élèves, on pourra travailler sur la modification des images, la création d’images avec plusieurs photos, la mise en page…

Période 5: le rendu final

  • Fin de la rédaction avec le dénouement.
  • Relecture: ce n’est pas ce que les élèves préfèrent, c’est pourtant indispensable pour corriger mais aussi pour améliorer, vérifier la cohérence. Souvent cela leur donne encore de nouvelles idées à rajouter.
  • Informatique: mise en forme des textes avec inclusion des images.
  • Travail sur la quatrième de couverture: trouver un résumé qui donne envie sans rien dévoiler…

Il faudra bien anticiper le timing final afin que les élèves puissent tous partir avec leur livret de romans relié avant les vacances. Je vous conseille de vous renseigner près de chez vous pour trouver un imprimeur qui vous rendra en temps et en heure vos exemplaire reliés.

  • Prévoir une cinquantaine d’euros mais il vaut mieux faire faire des devis dès le début de l’année pour anticiper. Les romans ne dépassent en général pas 3/4 pages.
  • Pour réduire le prix, vous pouvez aller dans un service de reprographie, faire vos photocopies et reliures vous-mêmes.
  • Limiter le nombre de pages en couleur qui coûtent beaucoup plus cher.
  • Prévoir la première de couverture avec par exemple la photo de classe ou alors une déco faite par les élèves.
  • On peut également faire travailler les élèves sur une quatrième de couverture.
  • Ne pas oublier de garder un exemplaire en souvenir et un autre à garder dans la classe, et éventuellement un à mettre en BCD.

Et voilà ! Après les difficultés, les moments de découragements et les nombreux questionnements, quelle fierté de voir se concrétiser tout ce travail ! En voici quelques échantillons (niveau CM1)

Laisser un commentaire